Un beau jour, le gouvernement maltais a décrété que toutes les écoles de langues de Malte allaient fermer d’ici quelques jours. En cause ? La hausse des cas sur l’île, qui est touchée par le variant delta du COVID-19 comme le reste de l’Europe. On va être clair : nous sommes tombés des nues ! Une telle décision, prise du jour au lendemain, et qui ne concerne que les centres de formation – oui, car tous les autres secteurs peuvent eux continuer à travailler normalement, était tout simplement impensable.

En un claquement de doigts, 15 000 réservations de séjours linguistiques à Malte annulées, 2 000 emplois supprimés, en plus d’une tentative d’accusation complétement infondée.

Mais le meilleur reste à venir… et il vient d’un “partenaire”, que nous ne citerons pas, mais qui pour sûr n’a jamais et ne travaillera jamais avec LEA.

Le scandale des ados bloqués à Malte

malte anglaisMalte pendant la COVID-19

Le titre pourrait paraître aguicheur, mais pourtant il s’agit bien d’une situation réelle. Cette école proposant des stages d’anglais à Malte, concernée comme tous par les mesures en question, a du confiner les enfants suite à un cas positif. Alors que nous sommes tous désormais habitués à gérer de telles situations, eux ont choisi une autre option :

  • Confinement strict dans un hôtel / dans des studios
  • Difficultés au niveau de l’accès aux fournitures essentielles
  • Initialement pas d’accès au Wi-Fi
  • Pas de cours d’anglais en ligne
  • Pas d’activités adaptées
  • Impossibilité de rapatrier

En d’autres termes, ils ont placé leurs ados dans des chambres, sans aucune connexion avec le monde extérieur ni activité. Sous la pression médiatique, le groupe – l’un des leaders mondiaux, a “réglé” les problèmes d’accès à l’internet. Ouf, leur colonie de vacances à Malte est sauvée – donc personne ne bouge et tout le monde reste sur place.

Pour en savoir plus, un reportage de Franceinfo sur le sujet à regarder ici.

Que faire en cas de confinement pendant un séjour linguistique ?

malte anglaisMalte pendant la COVID-19

Oui, le sarcasme c’est bien, mais qu’aurait fait LEA – Séjours Linguistiques et ses partenaires sur place ? Nous aurions tout simplement appliqué la procédure désormais habituelle pour les colonies en anglais.

Dans un premier temps évidemment, la sécurité vient en premier, et il est nécessaire d’isoler le groupe au plus rapide. Cela signifie leur proposer un logement offrant une chambre, une salle de bains, des services de restauration et de nettoyage et surtout un accès à l’internet. Celui-là même qui va nous permettre de faire passer la formation d’anglais en ligne, équivalente pour ce type de programme à 3 heures par jour.

Ensuite vient le temps des activités. Plusieurs choix s’offrent à nous, et la plupart peuvent avoir lieu en ligne. L’organisation de sessions de jeux en groupes, individuels ou par chambrée par exemple. Suivant la configuration du bâtiment, il est également possible d’animer un temps à l’extérieur. Nous avons par exemple, en 2020, organisé un blind test sur les balcons. Nous choisissons nos partenaires aussi pour leur créativité !

Et surtout. Le plus important. Nous organisons des tests PCR au plus rapide. C’est aujourd’hui le seul moyen fiable et rapide de pouvoir rendre à chacun sa liberté perdue. Et ensuite vient la décision d’incorporer ces jeunes à un groupe sain, ou de leur proposer un retour à la maison.

Peu importe la décision d’un gouvernement, à Malte ou ailleurs, nous devons être en capacité de nous adapter. Les décisions prises par ce centre de formation ont donné une très mauvaise image des voyages linguistiques à Malte, et au secteur. Chez LEA – Séjours Linguistiques, nous choisissons avec soin nos partenaires : tous passionnés, efficaces et sérieux – et ça c’est une bonne nouvelle, à la fois pour nous, pour vous, et surtout pour nos enfants.

Articles similaires

Si vous avez apprécié lire cet article, n’hésitez pas à explorer les articles suivants :